FIBD 2024

Le Marché international des droits du FIBD 2024 dévoile sa programmation

Le FIDB 2024 revient du 25 au 28 janvier 2024. La journée professionnelle se tiendra le 24 janvier. - Photo DR

Le Marché international des droits du FIBD 2024 dévoile sa programmation

Espace d’échanges dédié aux professionnels, le Marché international des droits (MID) revient sur le Festival international de la bande dessinée à Angoulême, prévu du 24 au 27 janvier 2024.

J’achète l’article 1.5 €

Par Elodie Carreira,
Créé le 05.12.2023 à 15h48 ,
Mis à jour le 06.12.2023 à 09h27

Pour la troisième année consécutive, la bande dessinée arrive en tête des ventes des droits à l’étranger. C’est pourquoi le Marché international des droits (MID) se tiendra une nouvelle fois à Angoulême, en marge du Festival international de la bande dessinée, du 24 au 27 janvier. L’occasion, pour les professionnels de l’édition, mais aussi de l’audiovisuel et des jeux vidéos, de se rencontrer, d’échanger et sans doute d’imaginer de futures collaborations.

Dès le mois de mars, le MID recevra des exposants venus d’Europe, d’Asie ou d’Amérique, et réitèrera son opération en partenariat avec le Bureau international de l’édition française (BIEF), pour accueillir une délégation d’éditeurs- acheteurs de droits internationaux. Dans le cadre de l’opération « Shoot The Book ! Angoulême », le MID convie également les représentants de huit pays (Brésil, Chine, Danemark, États-Unis, Inde, Norvège, République tchèque, Royaume-Uni). L’événement se tiendra lors de la journée professionnelle, le 24 janvier, en vue de valoriser les adaptations sur grand écran. Dix ouvrages sélectionnés seront pitchés auprès d’un jury de professionnels issus de la production audiovisuelle, et composé de Simon Gabriele, David Rogers, David Alric, Davy Mourier, Éric Geay et Audrey Brugère.
 


Le MID a par ailleurs programmé seize conférences, qui permettront aux professionnels français et internationaux d’échanger autour du marché BD dans le monde, de lister les festivals dédiés au 9ᵉ art, mais aussi de présenter l’offre canadienne, philippine, finlandaise, chilienne ou taïwanaise. À ce titre, le marché éphémère dévoilera le bilan GFK, co-produit avec le Festival, avec les chiffres de vente de l’industrie du 9ᵉ art pour l’année 2023.

À noter que le Marché international des droits est accessible à l’ensemble des professionnels de l’édition, de l’audiovisuel et aux journalistes accrédités. Plus d’informations par ici.

Les dernières
actualités