Cessions de droits

International : ces livres français qui ont conquis la planète en 2023

Jean-Baptiste Andrea - Photo Olivier Dion

International : ces livres français qui ont conquis la planète en 2023

En 2023, de nouveaux ouvrages francophones se sont exportés avec succès chez les éditeurs du monde entier. Petite revue d'effectifs des titres ayant enregistré le plus de cessions de droits à l'étranger l'an passé, dans le sillage des Inséparables de Simone de Beauvoir (éditions de l'Herne), traduit dans plus de 40 pays depuis 2020.  

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
Créé le 24.01.2024 à 19h10 ,
Mis à jour le 25.01.2024 à 16h24

​​​​NB : cet article n'a pas vocation à être exhaustif. Le nombre de cessions de droits provient directement de chaque maison d'édition. 

 

  • Veiller sur elle de Jean-Baptiste Andrea (L’Iconoclaste). L’effet Goncourt se confirme pour la fresque italienne de Jean-Baptiste Andrea. Sa maison d’édition annonce 27 acquisitions à l’international.

 

  • Vie, vieillesse et mort d’une femme du peuple de Didier Eribon (Flammarion). Paru le 10 mai 2023, l’essai de Didier Eribon consacré à sa mère décédée s’inscrit dans la lignée de Retour à Reims, longue introspection du transfuge de classe sur ses racines. Il a été traduit en 17 langues.

 

  • Triste tigre de Neige Sinno (P.O.L). Rien n’arrête l'un des romans les plus récompensés de 2023 (Femina, Goncourt des lycéens, Prix du Monde…). Sa prose poignante et émancipatrice a déjà conquis 25 pays. L'autrice, qui vit au Mexique, s'est chargée elle-même de la traduction espagnole. 
Neige Sinno
Neige Sinno en 2018- Photo CHRISTOPHE LUCQUIN

 

  • Perspective(s) de Laurent Binet (Grasset). Le polar épistolaire situé dans la Florence du XVIe siècle s’est vendu dans 17 langues.

 

  • Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Defour (Stock). Indétrônable du classement des meilleures ventes tout au long de l'année 2023 et récipiendaire de trois récompenses, l’hommage de l’auteur à son bouvier bernois Ubac s’est exporté dans 11 pays.

 

  • Gaston, vol. 22. Le retour de Lagaffe par Delaf d’après Franquin (Dupuis). Fort de ses 498 000 exemplaires vendus en 2023 d’après GFK, les nouvelles aventures de Gaston Lagaffe se prédestinaient à un rayonnement à l’international. Le mastodonte de la bande dessinée s’exporte en neuf langues. Dupuis a également enregistré une belle réussite pour Ne lâche pas ma main de Michel Bussi, Fred Duval et Didier Cassegrain édité dans cinq autres pays.

 

  • Déserter de Mathias Enard (Actes Sud). Situé entre l’Allemagne et un maquis méditerranéen, le roman mettant en scène un scientifique et un ancien soldat a été vendu dans neuf langues.

 

  • Enfin, comment parler des romans français populaires à l’étranger sans mentionner Annie Ernaux, Nobel de littérature 2023 ? D’après Gallimard, l’autrice s’est vendue dans 50 langues différentes, avec une préférence pour les titres La place, Les années, L’événement et Passion simple.

 

Les yeux de Mona : le succès international de 2024 ?

Les dernières
actualités