Ils se lancent

L’Entre-image, nouvelle librairie grenobloise spécialisée dans le 7e art

L’Entre-image, nouvelle librairie grenobloise spécialisée dans le 7e art

Librairie L'Entre-image à Grenoble - Photo L'Entre-image

L’Entre-image, nouvelle librairie grenobloise spécialisée dans le 7e art

Inaugurée le 5 novembre dernier dans la capitale des Alpes, la librairie L’Entre-image fait lire le cinéma aux amateurs comme aux passionnés.

Par Elodie Carreira,
Créé le 22.11.2022 à 16h25 ,
Mis à jour le 27.11.2022 à 16h48

Entre l’immobilité du livre et le mouvement des caméras, il y a L’Entre-image, nouvelle librairie grenobloise ouverte le 5 novembre dernier par Karel Quistrebert au 4, rue Jean-Jacques Rousseau.

Entièrement dédiée au cinéma, la librairie de 55 m2, située en plein centre-ville, abrite 2 000 références liées au 7e art. Du Louis de Funès de A à Z par Bertrand Dicale (Gründ, 2020), à la pensée d’André Bazin (Qu’est-ce que le cinéma ?, Cerf, 1976), le catalogue de la librairie revendique une sélection grand écart, susceptible de toucher amateurs comme passionnés. Entre les rayons « documentaire » et « cinéma expérimental », la littérature se creuse aussi une niche (Claude Izner, La poule aux œufs d’or, éditions 10/18, 2020), aux côtés des discrètes maisons d’éditions Marest, LettMotif ou encore Aardvark, éditeur s'intéressant au cinéma d’action hongkongais (Ringo Lam. L’incendiaire, par Sébastien Lecocq, 2022) et britannique (Ken Russell, Les diables. Coulisses d’un film maudit, par Richard Crouse, 2022).

Éloge amoureux du 7e art

« Le cinéma et le livre sont très importants pour moi, pour mon histoire, pour mon passé. On m’a emmené au cinéma au même moment où on m’a appris à lire », confie Karel Quistrebert. Après avoir créé et dirigé pendant 10 ans le Festival des maudits films, la cinéphile s’est donné un an pour se former au métier de libraire et ouvrir boutique. Une suite logique qui répond à son besoin de trouver, ailleurs qu’à Paris ou à Lyon, des librairies spécialisées sur le grand écran ainsi que de partager son « amour fou » pour les deux produits culturels.

Les dernières
actualités