Phénomène de la semaine 

Blackwater, la saga de l'été

Blackwater, la saga de l'été

Blackwater - Photo DR

Blackwater, la saga de l'été

Présentes dans les meilleures ventes tout l'été, la saga Blackwater (Monsieur Toussaint Louverture), vient de dépasser les 300 000 exemplaires vendus. A son origine : le flair de l'éditeur Dominique Bordes, qui a dépoussiéré une série américaine vieille de 39 ans. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Pierre Georges,
Créé le 18.08.2022 à 11h00

Les formats poches, et plus largement les livres à petits prix, dominent les ventes d'été, et, cette semaine encore, l'immense majorité des titres du Top 20 affichent un prix public inférieur à 10 euros. Parmi ceux-ci, se retrouve une série qui cache un véritable pari éditorial : Blackwater : l'épique saga de la famille Caskey, publiée par la maison bordelaise Monsieur Toussaint Louverture. Le premier de ses six tomes entame en cette mi-août sa 17e semaine dans les meilleures ventes de livres de poche.

Lire : Opération « Blackwater » : le nouvel art du feuilleton

Blackwater c'est d'abord une série américaine écrite en 1983 par Michael McDowell, auteur décédé en 1999 à l'âge de 49 ans et coauteur avec Tim Burton des scénarios de Beetlejuice ou de L'Étrange Noël de monsieur Jack. Il y est question de l'histoire de la puissante famille Caskey, qui, dans l'Alabama ségrégationniste de 1919, voit son quotidien bouleversé par une énorme crue et l'apparition de la mystérieuse Elinor. Sur 1 500 pages et plusieurs décennies se déroule ainsi une épique saga familiale teintée de fantastique. Aux États-Unis, le roman-feuilleton connaît un grand succès et provoquera même l'admiration de Stephen King qui s'en inspirera plus tard dans l'écriture de La Ligne verte. Mais jamais l'ouvrage ne suscitera la curiosité de l'édition française, et il ne sera pas traduit.

Jusqu'à 2022 et au flair de Dominique Bordes, fondateur des éditions Monsieur Toussaint Louverture qui traduit et publie la

Lire la suite (530 caractères)

Les dernières
actualités